Les nausées en fin de grossesse : signe d’un accouchement imminent ?

Risques accouchement
1 minute

Une question ?

Téléchargez dès maintenant l'app May pour bénéficier d'un accompagnement par notre équipe de santé, disponible 7j/7 de 8h à 22h.

Télécharger May

Partager l'article

La grossesse n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Même lorsqu’elle approche de son terme, elle peut s’accompagner d’un lot de désagréments digestifs tels que des nausées et/ou des vomissements.

Si vous faites partie des femmes qui en font les frais, cet article est pour vous ! 😉

Est-ce normal d’avoir des vomissements avant l’accouchement ?

Certaines femmes déclarent avoir souffert de nausées voire de vomissements dans les jours et heures précédant leur accouchement. Cela est souvent lié aux contractions de l’utérus qui sont de plus en plus intenses. Le corps est soumis à un effort intense et ces contractions poussent l’estomac vers le haut, ce qui peut ralentir fortement la digestion et provoquer des nausées.

Pour autant, il n’est pas courant pour une femme enceinte de vomir en fin de grossesse, surtout quelques semaines avant d’accoucher. En cas de vomissements plusieurs semaines avant le terme de votre grossesse, il est vivement conseillé de consulter un.e professionnel.le de santé car cela peut être le signe d’une gastro-entérite ou de toute autre inflammation.

Comment faire pour soulager ces vomissements ?

Si les vomissements doivent survenir dans les heures précédant l’accouchement, il n’y a pas grand chose à faire pour les soulager… Ils sont une étape nécessaire pour la progression du bébé. En revanche, si ceux-ci ne sont pas liés au début de votre travail mais interviennent plus longtemps avant votre date d’accouchement prévue, nous vous recommandons de consulter votre sage-femme ou votre médecin pour qu’il.elle vous prescrive potentiellement un traitement médical.

Est-ce que je vais vomir pendant l’accouchement ?

Toutes les femmes ne vomissent pas à la maternité, néanmoins il n’est pas rare que cela survienne. La puissance des contractions de l’utérus qui vident l’estomac ou la chute de tension provoquée par la péridurale peuvent expliquer les vomissements. Vomir lors de l’accouchement est désagréable mais ce symptôme ne doit pas vous inquiéter. Cette expérience revêt même un aspect positif : le corps fournit un effort supplémentaire qui peut entraîner une plus grande dilatation et accélérer l’accouchement.

Vomir pendant la grossesse : le cas de l’hyperemesis gravidarum

Si plus tôt au cours de votre grossesse, vous vomissez très régulièrement et vous constatez une perte d’environ 10% de votre poids, consultez le professionnel de santé qui vous suit. Il est nécessaire d’éliminer tout risque d’hyperemesis gravidarum : une complication qui touche près de 2% des femmes enceintes. Cette maladie se manifeste par :

  • de nombreux vomissements et des nausées sévères
  • une fatigue extrême
  • une perte d’appétit (difficulté à boire et à manger)
  • une déshydratation

L’hyperemesis gravidarum nécessite une prise en charge médicale. La plupart du temps, un traitement médicamenteux est prescrit par le médecin.

Les nausées pèsent sur le moral et la vie sociale. Elles créent souvent un sentiment de malaise constant pour la future maman. Un traitement peut vous être prescrit par votre médecin ou votre sage-femme pour les soulager, si cela devient trop handicapant. Courage ! 💪 Souvenez-vous que, dans la grande majorité des cas, elles finissent par disparaître… du jour au lendemain !


Écrit par Equipe May . Publié le 26 décembre 2022

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour tout savoir sur votre grossesse

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé