Tout comprendre sur le déclenchement de l’accouchement

Préparation à l'accouchement
2 minutes

Une question ?

Téléchargez dès maintenant l'app May pour bénéficier d'un accompagnement par notre équipe de santé, disponible 7j/7 de 8h à 22h.

Télécharger May

Partager l'article

Le déclenchement de l’accouchement concerne un peu plus de 20% des naissances en France, soit une naissance sur cinq. Il peut faire peur ou être redouté par les femmes enceintes mais en quoi consiste-t-il ?

On vous donne tous les éléments pour comprendre le déclenchement artificiel du travail dans cet article ! 🙂

Quand décide-t-on de déclencher un accouchement et pourquoi ?

Le déclenchement artificiel consiste à provoquer artificiellement des contractions utérines à la future maman afin de lancer le travail et permettre l’accouchement. Il peut être décidé en fin de grossesse, lorsque votre professionnel.le de santé estime qu’il existe davantage de risques à laisser la grossesse se poursuivre qu’à y mettre fin. La plupart du temps, l’accouchement est déclenché après dépassement du terme ou lorsque la poche des eaux est rompue entre 37 et 41 semaines d’aménorrhée sans mise en travail spontanée. L’accouchement peut également être déclenché lorsqu’une maladie présentant des risques pour votre santé ou celle de votre bébé survient (diabète gestationnel, pré-éclampsie, infection, etc.) mais il existe de nombreuses autres raisons. Le déclenchement fonctionne au cas par cas !

Comment se passe le déclenchement de l’accouchement ? (Présenter les différentes techniques)

Le déclenchement peut se dérouler de différentes manières. Cela va dépendre de l’état de votre col, de l’urgence de la situation ou encore de la présentation de la tête de votre bébé dans le ventre. Voici les 3 façons possibles de déclencher l’accouchement :

  • L’administration de prostaglandines par voie vaginale ou par comprimés : elle est utilisée lorsque le col de l’utérus n’est pas ou peu ouvert. Elle peut faire effet après 24, 48 heures ou ne pas faire effet du tout.
  • Le ballonnet : c’est un petit ballon en plastique souple que l’on gonfle à l’intérieur du col de l’utérus afin de l’ouvrir mécaniquement.
  • L’injection d’ocytocine, qui est l’hormone qui va induire les contractions de l’utérus. Cette solution est utilisée lorsque le col de l’utérus est mou et déjà ouvert. Les résultats sont plus rapides qu’avec l’administration de prostaglandines car cette injection fait effet en 10 minutes environ.

Y a-t-il des risques lorsqu’un accouchement est déclenché ?

Lors d’un déclenchement, il peut y avoir un risque légèrement accru de césarienne ou de complications. La technique utilisée pour déclencher votre accouchement n’est pas dangereuse en soi, c’est le motif pour lequel on effectue ce déclenchement qui l’est. Le déclenchement est mis en place pour préserver votre santé et celle de votre bébé. Rassurez-vous car vous serez bien accompagnée, il n’y a aucune raison que cela se passe mal !

❗ Le déclenchement ne peut pas et ne doit pas être fait sans votre consentement. Vous avez tout à fait la possibilité de le refuser. N’hésitez pas à poser toutes les questions que vous jugerez nécessaires et à dialoguer avec votre sage-femme ou votre gynécologue-obstétricien à la maternité pour qu’il /elle vous explique les raisons de ce déclenchement.

Est-ce qu’un accouchement déclenché est plus douloureux pour la future maman ?

En règle générale, un accouchement déclenché n’est pas plus douloureux qu’un accouchement naturel. Il est cependant possible qu’il dure plus longtemps. Vous aurez aussi l’impression que le temps est plus long car il va nécessiter une surveillance constante. Par ailleurs, l’injection d’ocytocine peut provoquer des contractions plus intenses et plus douloureuses chez certaines femmes enceintes.

Le déclenchement peut être une source d’angoisse et nous le comprenons tout à fait. N’hésitez pas à poser toutes les questions et veillez à ce que l’on demande toujours votre accord avant tout type d’intervention ! 😉


Écrit par Equipe May . Publié le 18 janvier 2023

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour tout savoir sur votre grossesse

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser