Phase d’opposition et sommeil : mon enfant refuse d’aller dormir

Eveil bébé
Quotidien bébé
Sommeil bébé
8 minute(s)

Une question ?

Téléchargez dès maintenant l'app May pour bénéficier d'un accompagnement par notre équipe de santé, disponible 7j/7 de 8h à 22h.

Téléchargez May

Partager l'article

Au alentours de 18 mois il est fréquent que l’enfant entre dans une phase d’opposition, qui n’épargne malheureusement pas le sommeil. Cela se traduit généralement par de la résistance au moment du coucher. En lisant cet article, vous comprendrez pourquoi votre enfant refuse soudainement d’aller au lit. Nous vous donnons aussi quelques conseils pour l’accompagner (et donc essayer de sauver vos soirées!).

 

? Pourquoi mon enfant s’oppose au moment d’aller dormir ?

Entre 18 mois et 3 ans, votre enfant s’affirme. Il comprend ce qu’il n’aime pas et l’exprime de plus en plus clairement. Souvent, le coucher ne fait pas partie de ses moments favoris. Voilà pourquoi :

  • ? C’est une frustration terrible pour lui de quitter le monde fascinant qui l’entoure, il craint de rater un moment capital pendant son sommeil.
  • ? Le moment du coucher est également un moment où il peut être  confronté à sa peur de la séparation avec les parents
  • ? C’est également un âge où beaucoup d’enfants passent par des périodes de régression du sommeil. Même si cette phase est tout à fait normale dans son développement, ses nuits sont donc moins paisibles ce qui ne l’encourage pas à aller au lit.

Même si cette opposition est pénible pour vous, c’est essentiel de garder à l’esprit que votre enfant ne s’oppose pas pour vous embêter. Il comprend simplement qu’il peut exprimer ce qu’il ressent et expérimente cette nouvelle capacité.

 

? Comment accompagner mon enfant pour l’aider à aller se coucher ?

Si votre enfant refuse d’aller se coucher alors qu’il est en pleine phase d’opposition, il est recommandé d’assouplir la routine du soir et de répondre à son besoin d’autonomie. Concrètement vous pouvez :

  • ? Transformer la routine du soir en jeux : “ le premier arrivé dans la salle de bain à gagné”. Attention cependant à ne pas trop l’exciter, il pourrait avoir d’autant plus de mal à s’endormir.
  • ? Le laisser prendre des décisions pour combler son besoin d’autonomie : “Tu préfères mettre le pyjama bleu ou le rouge ?”, “Tu préfères lire ce livre-là ou celui-ci avant de t’endormir ?”

Nous vous conseillons aussi de conserver les mêmes étapes qu’habituellement dans sa routine du soir afin de le sécuriser. N’hésitez pas non plus à lui parler pour lui montrer que vous comprenez sa frustration. Si besoin vous pouvez également rester à côté de votre enfant quelques temps au moment du coucher afin de le rassurer.


Écrit par Equipe May . Publié le 23 juillet 2021

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour découvrir nos astuces

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé