Comment soulager les maux de tête pendant la grossesse ?

Déroulé grossesse
2 minutes

Une question ?

Téléchargez dès maintenant l'app May pour bénéficier d'un accompagnement par notre équipe de santé, disponible 7j/7 de 8h à 22h.

Télécharger May

Partager l'article

Les maux de têtes, également appelés céphalées, touchent bon nombre de femmes enceintes. Ils peuvent se poursuivre, s’arrêter ou s’aggraver tout au long de la grossesse.

On vous en dit plus ! 🙂

Pourquoi peut-on avoir des maux de tête au cours de la grossesse ?

La grossesse est une période propice à la survenue de maux de tête. Les maux de tête sont généralement plus fréquents au cours du premier trimestre de grossesse. Notamment à cause des hormones comme les oestrogènes, la bêta-Hcg, ou la progestérone qui sont sécrétées en grande quantité. La fatigue intense, la déshydratation, le stress, la fatigue, la faim ou encore l’augmentation de la circulation sanguine lors de la grossesse peuvent être la cause de vos maux de tête.

Il existe deux types de céphalées :

  • Les céphalées primaires :
    Les migraines : maux de têtes intenses et douloureux qui durent moins de 24h et s’accompagnent de nausées et de vomissements
    Les céphalées de tension : maux de tête banals d’une intensité légère à modérée qui sont liés à la fatigue ou au stress.
  • Les céphalées secondaires : maux de tête intenses dûs à une pathologie, une anomalie ou à un traumatisme. Dans le cas d’une grossesse, elles peuvent faire l’objet d’une suspicion de pré-éclampsie.

Lorsque les maux de têtes sont intenses et répétés, on considère qu’il s’agit d’une crise de migraine. Cette pathologie neurologique évoluant par crises se manifeste par des maux de tête qui ne touche qu’une partie (gauche ou droite) du crâne. Les migraines peuvent parfois être associées à des vomissements et à une intolérance à la lumière et au son.

Quelles solutions pour soulager les maux de tête lorsqu’on est enceinte ?

Pour soulager les maux de tête, la femme enceinte peut traiter la douleur de manière médicamenteuse. Pour ce faire, des antalgiques (tels que le paracétamol ou des anti-inflammatoires avant le 6ème mois de grossesse) ou des anti-migraineux peuvent lui être prescrits par son médecin. L’ibuprofène est, quant à lui, déconseillé lors de la grossesse car il y a des risques de fausse couche ou de complications cardiaques pour le bébé.

La médecine douce a aussi prouvé son efficacité. C’est notamment le cas de l’acupuncture ou de l’homéopathie. Si vous préférez d’autres remèdes, nous vous conseillons d’appliquer des compresses chaudes ou froides sur votre front ou sur votre nuque et de prendre un bon bain chaud.

N’hésitez pas à vous installer dans une pièce calme et peu lumineuse dès que vous ressentez des maux de tête. Continuez à bien vous hydrater sans attendre d’avoir soif pour boire. Maintenez une activité physique régulière (pilate, yoga prénatal, marche à pieds) afin de permettre à votre cerveau de bien s’oxygéner. Si vous le pouvez, tentez d’éviter certains aliments à fortes odeurs comme les fromages forts car ils sont parfois déclencheurs de céphalées.

A partir de quel moment faut-il consulter pour des maux de tête pendant la grossesse ?

Lorsque les maux de têtes sont sévères et accompagnés de fatigue, de troubles visuels, de vertiges ou d’autres troubles neurologiques, il va être nécessaire de consulter un.e professionnel.de santé en urgence. Les crises de migraine répétées après 20 semaines de grossesse peuvent être un symptôme d’une pré-éclampsie, une complication grave de la grossesse qui se traduit par une hypertension artérielle gravidique. Elles sont souvent associées à de la fièvre, des nausées, des vomissements et des douleurs sous les côtes ou à l’estomac.

❗ Si les maux de tête persistent alors que votre professionnel.le de santé vous a prescrit du paracétamol, il est important de consulter également.

Même si la plupart des maux de tête sont bénins, ils peuvent également être le signe de pathologies graves de la grossesse. Restez attentive lors de l’apparition de symptômes et n’hésitez pas à consulter ! 🙂


Écrit par Equipe May . Publié le 25 janvier 2023

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour tout savoir sur votre grossesse

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser