Que peuvent signifier les saignements au 1er mois de grossesse ?

Début de grossesse
Déroulé grossesse
2 minutes

Une question ?

Téléchargez dès maintenant l'app May pour bénéficier d'un accompagnement par notre équipe de santé, disponible 7j/7 de 8h à 22h.

Télécharger May

Partager l'article

Les saignements sont fréquents au 1er mois de grossesse et touchent environ 25% des femmes enceintes. A quoi sont-ils dûs ? Quand faut-il s’inquiéter ?

On fait le point !

Quelles sont les causes les plus fréquentes de saignements au cours du 1er mois de grossesse ?

Nombreuses sont les femmes qui font face à des saignements lors du premier mois de leur grossesse. Ils sont souvent un sujet d’inquiétude car 50% des femmes enceintes souffrant de saignements en début de grossesse voient leur grossesse s’arrêter. Les causes les plus fréquentes sont :

  • La fausse couche : malheureusement lorsque des saignements surviennent, le risque de fausse couche est à envisager, d’autant qu’il concerne environ 10% des grossesses.
  • La grossesse extra-utérine : lorsque l’embryon s’est implanté en dehors de la cavité utérine (souvent dans les trompes).
  • Le décollement trophoblastique : l’œuf se décolle partiellement de la paroi de l’utérus. Si le décollement ne se résorbe pas, il peut compromettre la poursuite de la grossesse.

Les saignements peuvent être bénins et d’origine inconnue. C’est le cas lorsque votre professionnel.le de santé ne détecte aucun problème après les examens. Cette situation est souvent déstabilisante et anxiogène pour les parents, surtout lorsque les saignements sont répétitifs.

Comment reconnaître s’il s’agit d’une fausse couche ?

Une fausse couche est l’arrêt spontané d’une grossesse. La grossesse qui a commencé dans l’utérus va naturellement stopper son développement. On parle de fausse couche précoce lorsqu’elle se produit avant les 12 semaines de grossesse. Les fausses couches précoces ont tendance à passer inaperçues parce qu’elles surviennent aux tout premiers jours de grossesse et peuvent être assimilées à un retard de règles. Ses symptômes les plus courants restent :

  • Les saignements : peu importe la quantité de sang (petits saignements, saignements anormaux) ou la couleur (rouge, brun ou foncé)
  • Les douleurs pelviennes : ces maux de ventre sont le signe de contractions utérines qui s’apparentent aux douleurs de menstruation
  • La disparition franche des symptômes de grossesse (nausées, vomissements, douleurs mammaires, etc.).

Faut-il se rendre aux urgences lorsqu’on a des saignements au 1er mois de grossesse ?

Lorsque vous constatez un premier saignement, il est nécessaire d’aller consulter dans les 24h. Vous pouvez vous rendre chez votre médecin, votre sage-femme ou directement aux urgences de votre maternité. Qu’ils s’agissent de légers saignements ou de saignements abondants, ne tardez pas. Le/la professionnel.le de santé commencera par vous questionner sur les circonstances, la durée et la quantité de sang observée. Sous condition qu’il ait votre consentement, il procédera ensuite à l’examen clinique, qui comporte le plus souvent :

  • La prise de la tension, du pouls et de la température,
  • Un examen du ventre qui vise à rechercher une douleur,
  • Un toucher vaginal afin de déterminer l’état du col,
  • Une prise de sang pour doser l’Hormone Chorionique Gonadotrope (la bêta-hCG),
  • Une échographie endovaginale, qui consiste à introduire une sonde dans le vagin, pour voir ce qu’il se passe au niveau de l’embryon,
  • Un examen sous spéculum pour observer à l’intérieur du vagin.

Cet examen est long mais nécessaire, car il permet de déterminer la source des saignements et les moyens nécessaires pour les prendre en charge.

Est-il possible d’avoir des saignements plus tard pendant la grossesse ?

Il est possible que vous ayez des saignements plus tard dans la grossesse. Notamment si vous faites une fausse couche tardive, entre la 14ème et la 22ème semaine d’aménhorrée. Au-delà de 22 SA, on parle plutôt d’accouchement prématuré. Il est nécessaire de consulter un.e professionnel.le de santé dès lors que vous observez un saignement vaginal au deuxième ou au troisième trimestre de votre grossesse.

❗ Les hémorragies sont des urgences médicales absolues et doivent être prises en charge très rapidement. Ses deux causes principales sont le placenta prævia (le placenta recouvre ou est trop près du col de l’utérus) et l’hématome rétroplacentaire (lorsque le placenta se détache totalement ou partiellement de l’utérus).

Les saignements peuvent survenir à n’importe quel moment et sont susceptibles de devenir une grande source d’inquiétude car la peur de perdre votre bébé surgit. N’hésitez pas à vous informer sur le sujet auprès de votre médecin, de votre gynécologue ou de votre sage-femme afin de connaître la marche à suivre !


Écrit par Equipe May . Publié le 17 janvier 2023

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour tout savoir sur votre grossesse

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser