Soleil et grossesse, amis ou ennemis ?

Une question ?

Téléchargez dès maintenant l'app May pour bénéficier d'un accompagnement par notre équipe de santé, disponible 7j/7 de 8h à 22h.

Téléchargez May

Partager l'article

Entre les “ne les écoute pas, le soleil c’est vital” et les “tu vas te transformer en léopard”, il est parfois compliqué de savoir qui dit vrai ! Tour d’horizon d’une relation en demi-teinte entre soleil et grossesse.

Le soleil, quelques rappels

Avant de rentrer dans le vif du sujet, commençons par le plus important : rappeler pourquoi le soleil est aussi bon pour la santé qu’il peut s’avérer redoutablement dangereux.

Le soleil, bon pour la santé ?

Je ne vous apprends rien sur les bienfaits du soleil : il est la source principale de vitamine D dont les effets sur notre organisme sont majeurs (voir plus bas), il donne bonne humeur, il augmente l’efficience intellectuelle,… ! Bref, une bonne dose de soleil donne la patate et bien au-delà  !

Le soleil, dangereux ?

On ne le dira pas mieux que le ministère des solidarités et de la santé: ”L’exposition au soleil présente des risques : sur la peau, il provoque des coups de soleil, un vieillissement prématuré, des allergies et, dans les cas les plus graves, des cancers (mélanomes et carcinomes)”.

Donc le soleil c’est oui mais pas n’importe comment et pas pour n’importe qui. 😉 

Pas n’importe comment : nous nous exposons plus ou moins à ces dangers par l’usage que nous avons du soleil : heure d’exposition, lieu où nous nous trouvons, protections…

Pas n’importe qui : de façon “innée”, nous sommes aussi plus ou moins exposés à ces dangers. En fonction du type de peau, certains sont plus fragiles et vulnérables face au soleil : les peaux claires, les peaux qui bronzent difficilement, les personnes qui prennent certains traitements, les personnes qui ont de multiples grains de beauté et celles qui ont des antécédents familiaux de mélanome…. et les femmes enceintes !!

Les risques de l’association  “soleil / femme enceinte”

Les risques sont les suivants :

 

  1. 1. Les risques habituels dont nous avons parlé.
  2. 2. La photosensibilité : sous l’effet de l’imprégnation hormonale, la peau peut s’avérer plus sensible. Attention aux coups de soleil ! La solution ? Se protéger !
  3. 3. Le “masque de grossesse” : le masque de grossesse autrement appelé chloasma (ou tâches façon léopard) est redouté des femmes enceintes et pour cause : des tâches brunes disgracieuses apparaissent sur le visage (essentiellement sur le front, les joues et au-dessus des lèvres, d’où le nom de “masque”). C’est un phénomène très fréquent qui apparaît le plus souvent en milieu de grossesse sous l’effet de l’imprégnation hormonale (toujours elle) qui favorise la synthèse de mélanine. Un moyen de s’en prémunir ? Oui ! Ou en tout cas de limiter le processus : se protéger des rayons solaires. .

Le masque de grossesse peut disparaître spontanément dans les 6 mois qui suivent l’accouchement ou rester… d’où l’intérêt de se protéger rigoureusement du soleil ! Dans le cas où les tâches ne s’en vont pas d’elles mêmes, certaines femmes choisissent de consulter un dermatologue de façon à faire disparaître les tâches restantes.

Comment se protéger du soleil ?

  • Le plus efficace : l’ombre. Merci du renseignement.
  • Les vêtements, chapeaux, lunettes de soleil, maillot 1 pièce sont des protections solaires… Couvrez-vous ! Encore un conseil sympathique !
  • Les moments d’exposition : éviter +++ de s’exposer au soleil entre 11h et 18h, courtes durées possibles avant 11h ou après 18h avec de la crème solaire évidemment.
  • L’hydratation est très importante car le soleil dessèche… N’oubliez pas de boire de l’eau pour éviter toute déshydratation !
  • Les saisons : sous nos latitudes, il est utile de se protéger entre les premiers beaux jours (mars) et la fin de l’automne. Sauf si vous allez au ski !
  • La crème solaire… mes conseils : indice de protection solaire 50, filtre minéral, labellisée, pas de spray (risque d’inhalation). A renouveler toutes les 2h et après vous être baignée ou selon la notice.
  • Évitez les produits photosensibles qui renforcent la sensibilité au soleil : parfums, crèmes contenant de l’alcool ou certains médicaments (renseignez-vous auprès de la sage-femme ou du médecin qui assure votre suivi médical).

Comment pallier le manque ?

1. S’y exposer un peu quand même ?** Oui nous l’avons vu, en contrôlant rigoureusement et en évitant une exposition prolongée ou une surexposition.

2. Des cabines à UV ? Le bronzage artificiel, mauvaise idée pas enceinte, encore pire enceinte. Faute à la photosensibilité et au risque de masque de grossesse. Faire des UV, c’est donc clairement déconseillé.

3. Des auto bronzants ? Mouaif, pas vraiment mieux ! Quelle en est la composition ? Elles sont souvent opaques pour les non initiés et peut-on être sûr de leur innocuité ? Comment est-ce appliqué ? Les sprays sont déconseillés de toute façon car le risque d’inhalation est présent. On oublie aussi.

4. De la vitamine D ?

Pour savoir ce qu’il en est, rien ne vaut un dosage sanguin pour en avoir le cœur net. Les sous-dosages comme les surdosages peuvent être délétères. On peut aussi vous prescrire des ampoules en systématique. 

La vitamine D est essentielle au bon fonctionnement de notre organisme. Sa fonction principale est d’augmenter les concentrations de calcium et de phosphore dans le sang. Hors le calcium intervient dans la minéralisation optimale des tissus (notamment os, cartilage et dents), la contraction de vos muscles, la coagulation, la transmission nerveuse, rien que ça ! La vitamine D permet aussi le bon fonctionnement du système immunitaire, intervient dans la régulation hormonale et dans tout un tas d’autres choses ! Bref, elle est importante !

On en trouve où ? On la synthétise grâce au rayonnement solaire. L’alimentation peut aussi être une source (mais plus modeste) : certains poissons (d’où l’huile de foie de morue que nos parents et grands-parents avalaient tous les jours) et les produits laitiers, surtout s’ils en sont enrichis. Contrairement à une idée reçue tenace, aucun fruit ou légume n’en contient.

Le soleil, un peu plus encore que dans la vie de tous les jours, c’est un grand oui mais avec parcimonie et protection ! 😉 




Écrit par Equipe May . Publié le 28 octobre 2022

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour tout savoir sur votre grossesse

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser