Allaitement et sommeil du bébé

Allaitement
Sommeil bébé
17 minute(s)

Une question ?

Téléchargez dès maintenant l'app May pour bénéficier d'un accompagnement par notre équipe de santé, disponible 7j/7 de 8h à 22h.

Téléchargez May

Partager l'article

L’impact de l’allaitement sur le sommeil du bébé fait partie des questions fréquentes que se posent les (futurs) parents. Mon bébé va-t-il faire ses nuits plus tard si je l’allaite ? Faut-il le réveiller pour le mettre au sein ? Comment le sevrer des tétées nocturnes ?… Dans cet article, vous trouverez des réponses aux grandes questions que se posent les parents au sujet du sommeil et de l’allaitement.

 

Les bébés allaités font-ils leur nuits plus tard

Il est fréquent d’entendre, à tort, que les bébés allaités “font leurs nuits » plus tard que ceux nourris au biberon. L’explication souvent invoquée est le temps de digestion plus court du bébé allaité. Le lait maternel est en effet plus digeste que le lait artificiel. Un bébé allaité digère plus rapidement et réclame donc le sein plus régulièrement qu’un bébé nourri au biberon. Ce phénomène (et donc l’allaitement) n’a en revanche aucun impact sur la qualité ou la durée du sommeil du bébé.

Pour qu’un bébé dorme une une nuit complète sans se réveiller, 2 prérequis sont essentiels :

  • Il doit faire la différence entre le jour et la nuit. Or il faut attendre 8 à 10 semaines pour qu’un nourrisson commence à distinguer le jour et la nuit. Cette distinction est généralement totalement maîtrisée que vers l’âge de 4 mois.
  • L’estomac de votre bébé doit être suffisamment grand pour lui permettre de « stocker » assez de lait pour répondre à ses besoins physiologiques pendant la nuit. C’est généralement le cas entre 4 et 6 mois (pour des nuits de 5-6 heures).

Dans les deux cas, le mode d’alimentation (allaitement ou lait artificiel) n’a aucun impact sur le temps nécessaire pour remplir ces conditions.

 

Faut-il réveiller son bébé pour le faire téter la nuit pendant l’allaitement ? 

Pour une bonne mise en route de la lactation, il est conseillé d’allaiter à la demande. Autrement dit, il est recommandé de mettre son bébé au sein dès les premiers signes d’éveil, jour … et nuit. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faut réveiller votre bébé pour lui donner le sein. Il risque d’ailleurs de le refuser. Si votre bébé dort pendant de longues heures sans se réveiller mais qu’il est tonique pendant les phases d’éveil et qu’il prend correctement du poids, il n’est pas nécessaire de le réveiller pour le faire téter la nuit. 

Vous pouvez en revanche dormir à proximité de votre bébé en plaçant son berceau à côté de votre lit. Il sera ainsi plus facile pour vous de repérer ces fameux « signes d’éveil ». Vous pourrez donc lui proposer le sein sans attendre qu’il se mette à pleurer. 

 

Jusqu’à quel âge un bébé allaité tète-t-il la nuit ? 

Un nourrisson, qu’il soit allaité ou nourri au biberon, a besoin de boire la nuit jusqu’à au moins 3 mois. En moyenne un bébé est capable de passer une nuit sans apport nutritionnel entre 4 et 6 mois. Au-delà de ses besoins nutritifs, la tétée est également pour le bébé un moyen de s’apaiser, y compris la nuit.

Le sommeil du bébé est composé de cycles (comme celui de l’adulte). Entre chaque cycle, votre bébé connaît une courte phase d’éveil. Pendant cette phase, s’il ne parvient pas à se rendormir seul ou qu’il ressent un inconfort, il peut réclamer le sein afin de se rassurer. A partir de 3 mois, il est donc tout à fait possible qu’un bébé réclame une tétée la nuit pour se réconforter plus que pour se nourrir. Afin de sevrer votre bébé de ces tétées « affectives » la nuit, il est essentiel de lui apprendre à s’endormir seul. Il pourra ainsi se rendormir sans téter lors de ses phases de réveil nocturnes.

 

Comment sevrer un bébé des tétées nocturnes ?

Pour débuter le sevrage des tétées nocturnes, il faut tout d’abord choisir le bon moment :

  • Votre bébé est physiologiquement capable de passer des nuits complètes sans se nourrir (à partir de 3 mois environ)
  • Votre bébé est dans de « bonnes » dispositions : il n’est pas malade ou ne vient pas de vivre un changement important (déménagement par exemple)

Le sevrage nocturne est aussi un changement important pour la mère. Il est donc essentiel que vous vous sentiez prête à franchir cette étape avant de l’aborder.

Deux moments sont clés pour sevrer votre bébé des tétées nocturnes : l’endormissement initial (le moment du couché) et les réveils nocturnes.

Afin d’aider votre bébé à se passer du sein pour s’endormir, nous vous conseillons de mettre en place un rituel du coucher n’incluant pas de tétée. Pour cela, vous pouvez donner la dernière tétée de la journée dans une autre pièce que la chambre de votre bébé, avant de procéder à votre rituel du coucher habituel (câlin, comptine, …). Cela permettra à votre bébé de distinguer progressivement la tétée de l’endormissement.

Lors des réveils nocturnes, vous pouvez dans un premier temps lui proposer le sein pour le rassurer, tout en veillant à ce qu’il ne se rendorme pas en tétant. Rassurez-le et accompagnez-le jusqu’à ce qu’il se rendorme. Petit à petit, il apprendra à s’endormir sans téter. Vous pourrez alors cesser de lui proposer le sein lors des réveils nocturnes tout en continuant à le rassurer par votre présence. Progressivement, votre bébé apprendra ainsi à se rendormir de manière autonome.

Si vous avez des questions ou des difficultés au sujet de votre allaitement ou du sommeil de votre bébé, n’hésitez pas à télécharger l’application May. Notre équipe composée d’infirmières puéricultrices et de pédiatres vous accompagne tous les jours de 8H à 22H par chat ou en visio.


Écrit par Equipe May . Publié le 07 mars 2021

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour découvrir nos conseils pratiques

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser