Boutons, plaques rouges et éruption cutanée chez l’enfant / le bébé : que faire ?

Santé bébé
20 minute(s)

Une question ?

Téléchargez dès maintenant l'app May pour bénéficier d'un accompagnement par notre équipe de santé, disponible 7j/7 de 8h à 22h.

Téléchargez May

Partager l'article

Ce qui doit vous alerter en cas d’éruption cutanée du bébé 

Le test pour savoir « si c’est grave »

L’éruption cutanée chez le bébé / l’enfant constitue très rarement une urgence médicale. Une super méthode pour savoir “si c’est grave ou si c’est pas grave” est le “test du verre”. La voici en substance :

Munissez-vous d’un verre transparent propre. Appliquez le fond ou l’un des côtés du verre sur l’éruption cutanée qui vous inquiète :

  • si l’éruption disparaît sous le verre : pas d’inquiétude
  • si l’éruption reste aussi rouge : cela peut être un purpura et il faut alors appeler le SAMU 15. Le purpura est en effet une mini hémorragie de la peau qui peut indiquer une infection grave comme la méningite ou un manque de plaquettes.

Vous pouvez également étirez légèrement la peau de votre enfant entre 2 doigts pour voir si les boutons disparaissent.

En dehors de ce cas, les éruptions cutanées constituent rarement des urgences vitales.

Néanmoins, comme toujours appelez le 15 si vous constatez l’un des troubles suivants en plus de l’éruption cutanée :

  • Comportement : votre enfant est mou ou somnolent, grognon, il ne se comporte pas comme d’habitude. Il dort beaucoup et est difficile à réveiller.
  • Coloration : il est très pâle, ses yeux sont cernés et les globes oculaires ont l’air enfoncés, sa peau est marbrée.
  • Respiration : a du mal à respirer ou a une respiration rapide.

Les problèmes de peau

Malheureusement pas besoin d’atteindre l’adolescence pour avoir des éruptions cutanées, ni même de l’acné ! Les plus fréquents sont :

  • L’eczéma : il s’agit de plaques rouges, souvent sèches, qui nécessite un examen médical. Une crème dermocorticoïde, c’est à dire à base de cortisone, est le traitement le plus efficace
  • L’acné du nourrisson : du aux hormones de grossesse transmis par la mère, il peut apparaître dès les premières semaines de vie. Il est localisé sur le visage. Sachez que vous n’êtes pas seuls : 20% des nourrissons sont en effet concernés par ces poussées disgracieuses ! Rien à faire à part laver délicatement à l’eau (pas de crème grasse surtout), cela devrait passer en 1 à 3 semaines.
  • Les grains de Milium : ce sont de tout petits boutons blancs qui apparaissent sur le visage les premières semaines de vie (40% des nourrissons sont concernés). Il n’y a rien à faire, il disparaissent tout seuls en quelques semaines.
  • Les boutons de chaleur sont également très fréquents chez les bébés : ils peuvent apparaître sur les fesses, le ventre, ou dans les plis. Rien à faire à part découvrir votre enfant …
  • L’impétigo : il s’agit de l’infection de peau la plus courante chez les enfants. Elle est très contagieuse. Vous reconnaîtrez facilement l’impétigo, ce sont des croûtes jaunâtres, dont l’apparition est précédée de cloques ou des pustules (vraiment sympa l’impétigo…). Consultez alors votre médecin qui vous prescrira une crème antibiotique.
  • L’urticaire : avec des boutons comme des piqûres d’orties qui peuvent changer de position, il s’accompagne de démangeaisons. L’urticaire peut s’étendre sur une grande surface du corps. Notez bien ce que votre enfant a mangé dans les 3 heures précédentes. Mais le plus souvent il est provoqué par une infection surtout s’il s’accompagne de fièvre. Consultez alors votre médecin qui verra si votre enfant a besoin d’antihistaminiques pour soulager les gratouilles

Les maladies éruptives

Varicelle, rougeole, rubéole etc sont des maladies virales. La fièvre accompagne alors l’éruption cutanée du bébé / de l’enfant. Les boutons associés à chacune de ces maladies sont assez différents et donc plutôt reconnaissables :

  • Varicelle : petites taches  rouges sur lesquelles apparaissent rapidement  comme des cloques contenant du liquide clair  Elles débutent souvent sur le torse ou la nuque puis s’étendent PARTOUT. Et ça gratte ++ C’est LA maladie infantile, tout bébé qui se respecte se voit immortalisé dans une photo terrible qui restera dans les anales … Mieux vaut alors consulter pour éviter les cicatrices disgracieuses 🙁 .
  • Roséole : après 3 jours de fièvre souvent élevée, des petites taches rosées apparaissent sur le torse et le ventre. Ces boutons disparaissent en 1 à 3 jours spontanément et ne perturbent pas votre enfant.
  • La rougeole et la rubéole se caractérisent aussi par des éruptions cutanées. Ce sont des maladies qui peuvent avoir de graves complications. Le vaccin (PRIORIX® ou M-M-R Vaxpro®)) qui protège contre ces infections est désormais obligatoire.

Ces maladies éruptives ne nécessitent en général pas d’antibiotique. Mais il est nécessaire de consulter votre médecin pour qu’il fasse le  diagnostic et prescrive un traitement adapté.

La scarlatine est une maladie bactérienne. Elle se manifeste par une angine accompagnée d’une forte fièvre et d’une éruption cutanée. Elle touche surtout les enfants de 5 à 10 ans, pendant l’hiver. L’éruption est rouge diffuse et commence en général par les plis notamment de l’aine. Elle nécessite un traitement antibiotique.

Une autre maladie qui peut donner des petites vésicules qui grattent beaucoup : la gale. Il faut savoir y penser si plusieurs personnes dans la famille présentent des petits boutons qui grattent.

Ce qu’il ne faut PAS faire en cas d’éruptions cutanées de l’enfant / du bébé

  • Quelle que soit la nature de l’éruption, ne jamais percer les boutons.
  • Ne jamais enlever les peaux qui se décollent.
  • N’appliquez pas de crème désinfectante (agressives pour la peau) sans avis médical.
  • Ne stressez pas : les éruptions cutanées peuvent être impressionnantes, mais dans la grande majorité des cas elles sont bénignes.

Source : Exanthèmes viraux, C. Fleuret, P. Plantin, Journal de Pédiatrie, 2016, 29, p. 158-168.

Notre astuce

Pour éviter au maximum l’apparition et le développement des éruptions cutanées chez le bébé : lavez votre enfant avec des savons neutres, séchez-le sans trop frotter. Un enfant qui n’a pas de problèmes de peau n’a pas besoin de crème ou de lotion particulière. Pour éviter les infections et griffures coupez les ongles courts.

Si votre enfant présente des boutons ou rougeurs sur le visage, vous pouvez le laver avec un coton imbibé d’eau thermale ou de sérum physiologique, plus doux que l’eau pure.


Écrit par Docteur Rondeleux, p. Publié le 03 juillet 2020

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour découvrir nos conseils pratiques

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser