Coliques du nourrisson : causes, symptômes et traitements

Quotidien bébé
12 minute(s)

Une question ?

Téléchargez dès maintenant l'app May pour bénéficier d'un accompagnement par notre équipe de santé, disponible 7j/7 de 8h à 22h.

Téléchargez May

Partager l'article

Les coliques du nourrisson, bien souvent, sont source d’inquiétude et d’angoisse pour les jeunes parents. Ils se sentent vite démunis et ne savent pas comment agir afin de soulager leur bébé.

Que faire si votre enfant souffre de coliques ?

Réponse, juste ici ! 👇

Qu’est-ce que les coliques du nourrisson ?

Définition

Les coliques du nourrisson se manifestent par des pleurs incessants. Le plus souvent, on parle de colique lorsque les pleurs durent plusieurs heures, plus de 3 jours par semaine et ce depuis au moins une semaine. Les pleurs des bébés sont plus ou moins accompagnés de gaz.

Les coliques sont souvent confondues avec les pleurs du soir, qui sont un moyen pour votre bébé de décharger les stimulations et le stress de la journée. Le bébé pleure sans sembler avoir mal au ventre et “sans raison apparente”. Dans les deux cas, il est souhaitable d’être présent.e pour votre bébé. Pour vous assurer qu’il s’agit bien de coliques, il est conseillé de consulter un.e pédiatre.

❗ Attention, les coliques du nourrisson ne doivent pas être confondues avec une constipation (selles de bébé rares et/ou trop dures) ou un reflux gastro-oesophagien (remontées gastriques acides).

Les causes et les symptômes des coliques chez le nourrisson

Les coliques du nourrisson s’expliquent par une immaturité du système digestif, qui provoque une sensation d’inconfort. Les intestins peuvent alors s’enflammer et provoquer des douleurs abdominales. Certain.e.s professionnel.le.s de santé justifient les coliques par une intolérance au lactose voire une assimilation difficile des protéines de lait. L’air avalé lors de la tétée peut également accroître l’inconfort digestif du nourrisson.

Lors d’une crise de coliques, votre bébé peut devenir tout rouge, crispé, avoir les poings serrés et tendre les jambes. A cela s’ajoute souvent un ventre dur et/ou ballonné et des gaz, qui peuvent être douloureux. Le tout est accompagné de pleurs inconsolables. En bref, c’est une sensation d’inconfort total pour le bébé !

Comment soulager les coliques du nourrisson ?

Le lait maternel peut potentiellement soulager les coliques de votre bébé car il est plus digeste que le lait infantile. Les coliques apparaissent souvent après le repas, surtout si le bébé allaité a avalé de l’air pendant la tétée. Pour tenter de les anticiper, il est préférable de lui proposer des tétées lentes et au calme, qui lui permettent d’évacuer les rots régulièrement. Pour les mamans non allaitantes, il est conseillé d’éviter les changements de lait infantile, en cas de coliques chez le nourrisson. Cependant, n’hésitez pas à alterner l’eau du biberon afin de trouver celle qui lui correspond le mieux.

Vous pouvez faciliter la digestion en ne serrant pas trop la couche de votre enfant et en l’habillant avec des vêtements confortables.

Pour calmer votre bébé en pleurs, les bercements, câlins et portages sont vos meilleurs alliés ! 😉
Grâce à eux, votre nourrisson se sent proche de vous et en sécurité. Les massages du ventre, les positions ventrales et une petite bouillotte sur le ventre (après le repas ou pendant la crise) peuvent aussi permettre de calmer votre enfant.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Si vous constatez que les coliques sont fréquentes et qu’elles vous inquiètent, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un.e pédiatre ou d’une infirmière puéricultrice.

Les coliques du nourrisson surviennent les premiers mois de vie du bébé. Si les pleurs ne ne diminuent pas durant le 3ème mois, il s’agit peut-être d’un premier signal d’alerte. Votre bébé se comporte différemment, il a de la fièvre, ses pleurs sont associés à des vomissements et il ne n’arrête pas de régurgiter ? Il est préférable de consulter un.e professionnel.le de santé afin qu’il effectue un diagnostic.

Les pleurs du bébé peuvent être impressionnants lors d’une crise de coliques. Rassurez-vous, elles devraient disparaître progressivement, au bout de quelques mois. N’hésitez surtout pas à vous faire accompagner dans cette période souvent difficile ! 🙂


Écrit par Equipe May . Publié le 18 novembre 2022

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour découvrir nos conseils pratiques

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser