Peut-on boire de l’alcool lorsqu’on allaite ?

Allaitement
9 minute(s)

Une question ?

Téléchargez dès maintenant l'app May pour bénéficier d'un accompagnement par notre équipe de santé, disponible 7j/7 de 8h à 22h.

Téléchargez May

Partager l'article

Vous venez d’accoucher ? Vous avez sans doute l’eau à la bouche en pensant à tout ce que vous allez enfin pouvoir recommencer à manger ou boire ! 😋

Néanmoins, une question taraude bon nombre de mères allaitantes : l’allaitement est-il compatible avec une consommation d’alcool ?

Réponse, ici !

L’alcool est-il transmis dans le lait maternel ?

Eh oui ! A l’instar du tabac, l’alcool est bel et bien transmis dans le lait maternel. Lorsque vous buvez de l’alcool, il passe dans le lait maternel et votre bébé en reçoit une petite partie. Selon les professionnel.le.s de santé, le taux d’alcool dans votre lait est le même que celui présent dans votre sang. Cependant, ce n’est pas parce que l’alcool passe dans le sang qu’il constitue forcément un danger pour votre bébé lors de l’allaitement.

A-t-on le droit de boire occasionnellement un verre d’alcool en allaitant ?

La consommation d’alcool est autorisée pendant l’allaitement maternel mais il est préférable que ce soit de manière occasionnelle. Vous n’êtes pas obligée de vous priver d’alcool si vous n’en avez pas envie. Un verre de champagne pendant les fêtes n’aura pas d’incidence sur votre bébé. En règle générale, il est conseillé de boire moins de 2 verres par semaine. 🙂

L’alcool passe dans le lait maternel. Si vous voulez prévenir tout problème, vous pouvez attendre 2 à 3 heures après chaque verre d’alcool avant de donner le sein. Cela permet de s’assurer que le corps a éliminé l’alcool de votre sang. Tirer votre lait au préalable et donner le biberon ensuite est aussi une possibilité, quand vous savez que vous allez boire de l’alcool.

💡 A savoir : Pour déterminer les quantités d’alcool présentes dans le lait maternel, il est possible de vous procurer un alcootest pour lait maternel. Il fonctionne à l’aide d’une bandelette sur laquelle il faut déposer quelques gouttes de lait maternel. Si elle devient rouge, l’allaitement est déconseillé. Vous pouvez retrouver cet éthylotest en pharmacies ou sur internet.

Quels sont les risques éventuels pour mon bébé ?

La consommation d’alcool est compatible avec l’allaitement, à condition d’être prudente. En effet, il vaut mieux se renseigner, pour éviter tout désagrément. L’alcool consommé occasionnellement ou en petites quantités est, le plus souvent, sans risque pour le bébé.

Les risques surviennent lors d’une consommation excessive d’alcool. En trop grande quantité, il peut causer un blocage du réflexe d’éjection du lait. Dans d’autres cas, il a un impact sur le développement neurologique du bébé, sur son foie et peut provoquer un état d’agitation ou de somnolence accrue chez votre nouveau-né !

Si vous souhaitez continuer à boire de l’alcool tout en allaitant, il est sans doute préférable d’opter pour un allaitement mixte. Grâce à ce principe d’alternance entre tétée et allaitement au biberon, il vous est possible de continuer l’allaitement et de boire de l’alcool lorsque votre bébé boit son biberon.

La consommation d’alcool n’est pas prohibée pour les mères allaitantes. Nous vous conseillons néanmoins la prudence 😉 Ne vous privez pas et n’abusez pas : tout est dans le juste milieu !


Écrit par Equipe May . Publié le 17 novembre 2022

Inscrivez-vous
à notre newsletter
pour mieux appréhender les premières semaines avec votre bébé

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles.

Je m'inscris à la newsletter
May Santé

Ces ressources pourraient vous intéresser