Douleurs et grossesse

Tout savoir pour anticiper et vous préparer

Nos articles les plus consultés

Les douleurs pendant la grossesse

Au cours de la grossesse, le corps connaît de multiples transformations – transformations qui peuvent occasionner désagréments physiques et douleurs.

Alors, comment reconnaître et gérer les maux de la grossesse ? Quelles sont les prises en charge ?
On vous aide à y voir plus clair par ici 😉

Quand s’inquiéter des douleurs d’une grossesse ?

Certaines douleurs sont spécifiques à la grossesse : douleurs lombaires, dans le bas-ventre, mal de dos, etc. Ces symptômes, dans la plupart des cas, sont réversibles après l’accouchement (ouf !). Néanmoins, il est nécessaire de prendre en charge les douleurs si celles-ci sont intenses et handicapantes.

Quelles sont les causes de ces douleurs ?

Les causes de douleurs pendant la grossesse sont multiples et dépendent de chaque femme enceinte. Pour ne citer que les principaux facteurs :

  • La sécrétion hormonale : la relaxine est une hormone sécrétée pendant la grossesse et l’allaitement. Lorsqu’elle s’imprègne, elle détend les ligaments et affaiblit la stabilité articulaire. Cela peut provoquer des douleurs dans le bas du dos, aux articulations (genou, etc.) et dans les membres inférieurs.
  • La rétention d’eau : l’oedème de fin de grossesse comprime certains nerfs, notamment ceux responsables de la sciatique et du canal carpien.
  • La prise de poids et le changement de place du centre de gravité, lié à l’agrandissement de l’utérus : il se déplace progressivement vers l’avant, tout au long de la grossesse. La femme enceinte utilise alors différemment ses muscles et augmente sa lordose (courbure du dos), ce qui peut provoquer une irritation du nerf sciatique.

❗La sciatique correspond à des douleurs dans le bas du dos, dûes au relâchement des muscles et au pincement du nerf sciatique (qui passe entre les vertèbres).

Enceinte, il est également possible que vous ressentiez des douleurs abdominales (à différencier des contractions ou tiraillements ligamentaires). Ces douleurs peuvent être plus ou moins aiguës ou prendre la forme de spasmes (semblables à ceux ressentis lors des règles). De manière générale, ces douleurs sont temporaires et ne constituent pas un sujet de préoccupation : elles sont causées, le plus souvent, par le déplacement des os et des ligaments qui s’étirent pour accueillir le foetus 😉

⚠️ Si une douleur persiste anormalement, qu’elle vous inquiète ou semble suspecte, ou que vous souffrez d’une pathologie gynécologique telle que l’endométriose, consultez sans tarder le professionnel de santé qui suit votre grossesse.

Comment calmer les douleurs pendant la grossesse ?

Il existe des moyens pour soulager vos douleurs mais (petit rappel important), ne vous tournez JAMAIS vers l’automédication. La prise d’antalgiques doit uniquement se faire sur prescription médicale.

⚠️ Les anti-inflammatoires sont contre-indiqués pendant la grossesse.

Alléger la douleur

Pour soulager les douleurs lombaires, le mouvement reste le meilleur des traitements. N’hésitez pas à pratiquer une activité physique adaptée à la grossesse (yoga prénatal, natation, etc.), ne lésinez pas sur les massages, l’ostéopathie et rapprochez vous d’un bon kinésithérapeute !

❗Attention aux faux mouvements !

Veillez également à trouver la position antalgique qui viendra calmer votre lombalgie et votre névralgie. Se coucher sur le côté gauche avec un coussin entre les jambes soulage les lombaires et facilite la circulation sanguine au niveau abdominal, par exemple.

Comment faire la distinction entre une douleur ligamentaire et une contraction ?

Les contractions : ce qu’elles sont

On parle de contraction lorsque le muscle qui entoure l’utérus se contracte de manière involontaire.

  • Le ventre se durcit alors progressivement, atteint un pic, puis se relâche et redevient souple.
  • Une contraction dure entre 15 secondes et 2 minutes.
  • L’utérus est aussi dur qu’un ballon de basket.
  • La contraction peut être indolore ou accompagnée d’une douleur semblable à celle des règles, dans le bas du ventre ou du dos.

Les contractions : ce qu’elles ne sont pas

  • L’utérus est dur à un endroit, mais pas dans son ensemble : c’est sûrement le bébé qui bouge et que l’on sent 😉
  • Il y a des tiraillements mais le ventre n’est pas dur : c’est sûrement ligamentaire.
  • Le ventre est dur en position debout, mais mou en position allongée, jambes pliées : ce sont sûrement les abdominaux qui réagissent à la croissance de l’utérus.
  • Le ventre est dur mais ne se relâche pas : cela peut être dû à des désagréments digestifs, comme les gaz.

Les petits maux qui accompagnent la grossesse peuvent être plus ou moins douloureux. Rapprochez-vous du professionnel de santé qui vous suit ! Des solutions existent pour vous soulager 🙂

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous serez ainsi alerté lors de la publication de nouveaux articles dédiés à la grossesse, l’alimentation, l’allaitement, etc.

Je m’inscris à la newsletter
May Santé